L’ostéopathie

Définition

« L’ostéopathie consiste, dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les dysfonctions de la mobilité des tissus du corps humain susceptibles d’en altérer l’état de santé »

Définition de l’ostéopathe selon la réglementation française
« L’ostéopathe, dans une approche systémique, après diagnostic ostéopathique, effectue des mobilisations et des manipulations pour la prise en charge des dysfonctions ostéopathiques du corps humain.

Ces manipulations et mobilisations ont pour but de prévenir ou de remédier aux dysfonctions en vue de maintenir ou d’améliorer l’état de santé des personnes, à l’exclusion des pathologies organiques qui nécessitent une intervention thérapeutique, médicale, chirurgicale, médicamenteuse ou par agent physique. »

Définition selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé)
« L’ostéopathie (également dénommée médecine ostéopathique) repose sur l’utilisation du contact manuel pour le diagnostic et le traitement. Elle prend en compte les relations entre le corps, l’esprit, la raison, la santé et la maladie. Elle place l’accent sur l’intégrité structurelle et fonctionnelle du corps et la tendance intrinsèque de l’organisme à s’auto-guérir.

Les ostéopathes utilisent une grande variété de techniques thérapeutiques manuelles pour améliorer les fonctions physiologiques et/ou soutenir l’homéostasie altérées par des dysfonctions somatiques (les structures du corps), c’est à dire une altération ou une dégradation de la fonction des composantes concernées du système somatique : les structures squelettiques, articulaires, et myofasciales, ainsi que les éléments vasculaires, lymphatiques et neurologiques corrélés.

Les ostéopathes utilisent leur connaissance des relations entre la structure et la fonction pour optimiser les capacités du corps à s’auto-réguler et à s’auto-guérir. Cette approche holistique de la prise en charge du patient est fondée sur le concept que l’être humain constitue une unité fonctionnelle dynamique, dans laquelle toutes les parties sont reliées entre elles. »

Pour qui ?

Enfants

Avec l’apprentissage de la marche, des premières activités sportives, le poids du cartable à l’école ou même avec les premières chutes, l’enfant est soumis à des traumatismes répétés qui ont pour conséquence de perturber son équilibre corporel durant sa croissance. L’ostéopathe va donc traiter les différentes dysfonctions chez l’enfant afin que les douleurs ne s’installent pas au long terme et que sa croissance se passe dans les meilleures conditions.

Traumatismes tels que les entorses, fractures, post chirurgie…
Troubles de la croissance : Attitude scoliotique ou maladie de Scheuermann…
Troubles ORL : sinusite, bronchite, otite…
Troubles du transit : douleur lors de la digestion, constipation, diarrhée…
Trouble du sommeil, stress, hyperactivité, difficulté à la concentration…

Adultes

La prise en charge ostéopathique de l’adulte se base sur les antécédents traumatiques, familiaux, médicaux et également sur les conditions de vie professionnelles et personnelles (Activités physiques, conditions au travail, stress, fatigue…). En prenant en compte tous ces paramètres, le traitement ostéopathique vise à rétablir un équilibre général du corps, redonner de la mobilité aux articulations afin de stimuler la capacité d’auto guérison du corps.

Troubles de l’appareil locomoteur : entorse, tendinopathie, cervicalgie, lumbago, whiplash…
Troubles neurologiques : sciatique, névralgie d’Arnold…
Troubles ORL: sinusite, maux de tête, vertiges…
Trouble du sommeil, stress, anxiété…
Troubles du transit : colopathie fonctionnelle, ballonnements, constipation…

Femmes enceintes

Durant la grossesse, le corps va subir différents changements physiques (prise de poids, augmentation de la courbure lombaire,…) et hormonaux qui vont perturber l’équilibre du corps. L’ostéopathe accompagne la futur maman dans ces différents changements pour s’y adapter et préparer au mieux le corps à la naissance.

Troubles musculaires et ligamentaires : douleur lombaire, douleur au bassin, douleur au plancher pelvien…
Troubles digestif : Reflux gastro-œsophagiens, nausées…
Troubles circulatoires : jambes lourdes, oppression thoracique…

Séniors

Au fil du temps le corps perd naturellement en mobilité et continue de subir des transformations. Les ligaments perdent en élasticité, il y a une perte de force musculaire, les cartilages sont abîmés par les nombreuses contraintes subies durant les années passées. Le corps doit s’adapter mais peine à le faire, l’ostéopathe va tenter d’améliorer la mobilité, de réduire les douleurs ou encore de ralentir l’apparition d’arthrose. L’intérêt de cette prise en charge réside également dans la limitation de prise de médicaments type antalgique ou anti-inflammatoire et d’apporter un certain confort au patient.

Douleurs et raideurs articulaires : arthrose, rhumatisme inflammatoire…
Traumatismes : après une chute ou une intervention chirurgicale,
Douleurs neurologiques : sciatique, lombalgie aiguë…
Maux de tête, fatigue, trouble du sommeil
Troubles digestifs : ballonnements, transit douloureux et difficile…

Sportifs

Que vous soyez sportif professionnel ou sportif amateur, durant le sport, le corps est soumis à de nombreux traumatismes et micro-traumatismes qui perturbent l’équilibre général de ce dernier. La prise en charge ostéopathique du sportif est complexe et elle permet à l’athlète d’obtenir une meilleure récupération, une guérison plus rapide et même une optimisation des performances. Le travail de récupération ou de guérison peut être parfois accéléré par une pose de bandes de Kinesio Taping® pour améliorer la circulation sanguine et le drainage lymphatique. En rétablissant la mobilité articulaire, en améliorant la circulation sanguine ou en traitant certaines tensions myo-faciales, l’ostéopathe permet au corps de s’auto-réguler plus rapidement et de guérir plus vite.

Traumatismes : entorse, fracture, chute…
Séquelles de traumatismes (déchirure musculaire, entorse, fracture,…) ou de chirurgie
Douleurs articulaires :lombalgie, cervicalgie, pubalgie,
Douleurs tendineuses : tendinopathie type golf-elbow, tennis-elbow, tendinopathie d’Achille, syndrome de l’essuie glace…
Prévention des blessures
Préparation à la compétition ou récupération suite à la compétition

Indications de l’ostéopathie

Indications de l’ostéopathie

L’ostéopathie s’intéresse à tous les systèmes du corps humain et l’ostéopathe effectue un travail manuel selon le motif de consultation lorsque le patient ne présente pas de contre-indication médicale.

Le système locomoteur : Entorse, tendinopathie, lombalgie, dorsalgie, cervicalgie, douleur intercostale, douleur de l’épaule, douleur de genou, pubalgie etc.
Le système neurologique : Sciatalgie, cruralgie, névralgie cervico-brachiale (NCB), névralgie d’Arnold, névralgie intercostale, etc.
Le système cardio-vasculaire : troubles circulatoires des membres inférieurs, congestion veineuse, palpitations, etc.
Le système digestif : Troubles digestifs, ballonnements, colopathie fonctionnelle, reflux gastro-oesophagiens, etc.
Le système génito-urinaire : douleurs avant ou pendant les règles, cystites chroniques, etc.
Le système pulmonaire et ORL : Rhinites chroniques, sinusites chroniques, bronchites chroniques, bruxisme, vertiges, céphalées, etc.
Le système neuro-végétatif : Anxiété, stress, troubles du sommeil, etc.

Séquelles de traumatismes : fracture, entorse, chute, post-chirurgie, cicatrice, etc.

Contre indication à l’ostéopathie

Absence de consentement du patient
Praticien ne pouvant déterminer la qualité des tissus du patient, quelles qu’en soient les raisons
Contre indication aux techniques directes
Maladies provoquant une fragilité des tissus osseux, ligamentaires, tendineux, conjonctif, artériel, veineux…
Hémorragies, hémophilie, augmentation du délai de coagulation, phlébite
Pathologie des parois ou obstruction artérielle ou veineuse diagnostiquée ou suspectée.
Traumatisme récent n’ayant pas fait l’objet d’un examen clinique et/ou d’examens paracliniques.
Accident vasculaire cérébral, hydrocéphalie, hématomes extra ou intra duraux
Glaucome non contrôlé
Cholécystite aigue
Appendicite aigue, péritonite
Néphrite aigue
Processus néoplasique
Hernie discale aigue avec signes neurologiques
Appareillage d’ostéosynthèse
Instabilité articulaire
Hématome et autres épanchements
Squelette fragile: personnes âgées, ostéoporose, ostéopénie
Squelette non mature: pré pubère, ostéochondrose

Ostéopathie en entreprise

Vos salariés souffrent-ils de TMS ?

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont la première cause de maladie professionnelle et représentent des affections touchant différentes parties du corps (lombalgie, tendinite ou syndrôme du canal carpien).
Les TMS ont des causes multiples.
Le stress lié à l’activité professionnelle joue fréquemment un rôle dans leur apparition, leur maintien ou leur aggravation.

L’action de l’ostéopathie sur les TMS

A l’écoute des atteintes musculaires et articulaires liées aux conditions de travail, l’ostéopathe pratique une méthode thérapeutique manuelle.
Cette approche repose sur un diagnostic pour déterminer l’origine des douleurs éprouvées et sur le traitement des restrictions de mobilité ainsi détectées qui peuvent affecter l’ensemble des structures composant le corps humain.

Que représente le TMS ?

80% des maladies professionnelles
10 millions de journées de travail perdues
une forte proportion d’affections péri-articulaires
coût moyen d’un TMS : 20 000€
augmentation de 8 à 10% par an

Pourquoi faire appel à l’ostéopathe ?

diminuer l’absentéisme et ses coûts
diminuer le turn-over des employés
améliorer le bien-être des employés
améliorer la productivité
améliorer l’attractivité et l’image de l’entreprise

Contact